Mort suspecte d’un migrant de 69 ans après un contrôle d’identité : circulez il n’y a rien à voir.

Le 9 juin dernier, Mr Z, 69 ans ressortissant algérien, décède suite à un contrôle d’identité « musclé ». Son ami, 61 ans, est lui sérieusement blessé. Les deux étaient résident d’un foyer de migrant sur Argenteuil.

Pour le procureur de la République de Pontoise, aucune raison ne justifie pourtant d’enregistrer la plainte et de diligenter quelque enquête que ce soit. Par un courrier en date du 22 juin, et s’appuyant sur un médecin « expert », le procureur explique que l’intéressé aurait des « problèmes cardiaques importants, une cardiomyopathie hypertrophique du ventricule droit associée à une maladie pulmonaire », le tout « dans un contexte d’alcoolisme aigu ». Le même expert ne semble par contre pas avoir vu les nombreuses traces de coups sur le corps de l’intéressé. Dans tous les cas, qu’il fut malade avant d’être contrôlé, il n’en demeurait pas moins vivant.

Ce diagnostic digne de celui posé à l’époque de la mort de Malik Oussekine interroge sur le grand cas que l’on fait à certaines victimes.

Un collectif s’est créé sur Argenteuil pour que la vérité soit établie. La CNDS est saisie.

Un lien sur Dailymotion pour comprendre cette affaire : http://www.dailymotion.com/relevance/search/argenteuil+policier/video/x9nuff_ali-ziri-mort-sous-les-coups-des-po_news

Christophe Daadouch

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.