Nouveaux programmes à l’école : arguments unitaires

   Sans hésiter une seconde, on pourrait bien dire qu’il pleut actuellement sur l’éducation dans ce pays : suppressions de poste, répression et chape de plomb au dessus de la contestation lycéenne, décisions unilatérales sans concertation du ministre se succèdent à un rythme soutenu.

 

      Les grandes lignes de ces transformation se précisent au gré des décisions qui concernent l’école mais qui interviennent dans des contextes multiples :  « le plan Espoir banlieue » valide un principe de « désectorisation » à grande échelle dont personne ne peut encore à ce stade imaginer les répercussions en terme de risques de désaffection de certains établissements ou de concentration des publics les plus difficiles (les moins mobiles)  alors qu’il est justement question… de « briser les ghettos ».

 

  C’est dans ce contexte de recul des moyens et de manque de visibilité pour l’avenir qu’intervient  la proposition ex nihilo et sans concertation initiale tant des acteurs, que des organismes concernés, des nouveaux programmes Darcos 2008…  

 

  Or ceux-ci, comme le soulignent nombre d’observateurs, correspondent de façon troublante à une quelconque réédition des programmes de 1923…

  Réintroduction de la morale comme matière enseignée, apologie de l’apprentissage systématique et  « par cœur », initiation à des techniques imposées et répétitives sans pour autant rechercher la compréhension des élèves.

 

  Et tout cela intervient également dans un contexte de réduction du temps scolaire pour tous , avec l’abandon du samedi matin, et la très périlleuse mise en place de « stages » et d’heures supplémentaires plus ou moins obligatoires pour les élèves repérés et singularisés dans le groupe classe au titre de leurs difficultés (cette aide et ces heures supplémentaires peuvent avoir lieu dans une autre école).

 

   Il faudrait de longs articles pour tenter d’analyser et d’envisager les effets d’une telle accumulation  de « réformes ».

  Le texte ci-dessous, parmi d’autres a le mérite d’avoir été élaboré par une large plateforme d’organisations connues pour leur expertise de la question du scolaire et de la pédagogie.

 

  Il  se propose d’analyser les nouveaux programmes et les conditions dans lesquels il se met en place.

 

http://www.icem-pedagogie-freinet.org/travail-cooperatif/espace_organisation/ca/positionnements/argumentaire-consultations-programmes/

 Laurent OTT

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :